Growth investing : investir dans des actions de croissance (2024)

  1. Growth investing ou investissement dans la croissance : c’est quoi ?
  2. Bien choisir des actions de croissance
    1. Le rendement des capitaux propres (ROE)
    2. Le ratio cours / bénéfices (PER)
    3. Le ratio PEG
    4. Le bénéfice par action (BPA)
    5. Les bénéfices prévisionnels
  3. Quelques conseils avant d’investir dans la croissance
    1. Faites vos propres recherches
    2. Définir votre tolérance au risque
    3. Diversifier son portefeuille
    4. Pensez à long terme
  4. Les avantages du growth investing
    1. Des rendements potentiellement supérieurs
    2. Soutenir des jeunes entreprises
  5. Les inconvénients du growth investing
    1. Des risques potentiellement plus élevés
    2. Pas de dividendes
  6. En résumé : l’approche growth investing est-elle une bonne stratégie ?

Growth investing ou investissement dans la croissance : c’est quoi ?

En bourse, il existe deux principaux styles de gestion pour composer son portefeuille boursier : le style value et le style growth. On les appelle également value investing et growth investing.

L’approche growth, également appelée growth investing, consiste à acheter des actions liées à des entreprises qui présentent des caractéristiques attrayantes que leurs concurrentes n’ont pas, avec un excellent potentiel de croissance à court, moyen ou long terme. Il peut s’agir d’éléments facilement mesurables, comme des taux de croissance des ventes et/ou des bénéfices supérieurs à ceux du marché. Il peut également s’agir de facteurs plus qualitatifs, tels qu’une forte fidélité de la clientèle, une marque de grande valeur ou un formidable avantage concurrentiel.

Les valeurs de croissance ont tendance à être positionnées sur des thématiques d’avenir comme la technologie, les énergies renouvelables ou encore l’intelligence artificielle. En raison de ce potentiel intéressant et du succès inhabituel de l’entreprise au cours des dernières années, le prix d’une action de croissance est souvent surévalué car il reflète l’optimisme des investisseurs à son égard.

Par conséquent, le moyen le plus simple de savoir si vous êtes en présence d’une action de croissance est de vérifier si sa valorisation, c’est-à-dire si son PER est plus élevé que le reste du marché en général et à ses principaux concurrents.

Cette approche s’oppose à l’investissement value, également appelé value investing, qui se concentre sur des actions considérées comme sous-évaluées par le marché et qui appartiennent souvent à des secteurs cycliques. Il s’agit d’actions dont les valorisations sont plus faibles et qui reflètent des perspectives de ventes et de bénéfices plus modestes.

Les deux stratégies d’investissement sont complémentaires et peuvent tout à fait fonctionner ensemble si elles sont appliquées de manière cohérente, mais les investisseurs sont généralement positionnés sur un style ou sur un autre.

Il faut dire que le style de gestion growth attire de nombreux investisseurs car ses rendements peuvent être beaucoup plus importants. Mais ses risques sont également plus élevés.

Bien choisir des actions de croissance

Plusieurs facteurs clés doivent être pris en compte pour évaluer si une action growth est intéressante à intégrer dans un portefeuille boursier. Le taux de croissance, les fondamentaux de l’entreprise, le niveau de risque et d’autres éléments sont à prendre en compte avant d’investir de l’argent dans des actions de croissance.

Lorsqu’il s’agit d’actions, voici quelques-unes des données que les investisseurs et les analystes de la croissance examinent :

  • Le rendement des capitaux propres (ROE)

Le ROE permet de mesurer l’efficacité avec laquelle une société peut réaliser des bénéfices. Il est quantifié sous la forme d’un pourcentage qui représente le revenu net de la société divisé par le total des capitaux propres des actionnaires.

Par exemple, si une entreprise A possède des capitaux propres de 50 millions de dollars alors qu’une autre entreprise B possède des capitaux propres de 200 millions de dollars, et que les deux entreprises affichent un revenu net annuel de 60 millions de dollars, alors l’entreprise A qui a les capitaux propres les plus faibles fournit un meilleur rendement des capitaux propres parce qu’elle gagne le même revenu net que l’entreprise B mais avec moins de capitaux propres.

  • Le ratio cours / bénéfices (PER)

Le PER en bourse est l’un des indicateurs les plus appréciés par les investisseurs qui utilisent la stratégie growth car il permet de voir rapidement si une action est surévaluée par rapport à l’ensemble du marché. Autrement dit, le PER permet de déterminer si une action est chère ou pas.

Il représente la formule suivante : cours de l’action divisé par le bénéfice net de l’entreprise, ou encore capitalisation boursière divisée par le bénéfice net. Cela permet de savoir combien de fois l’investisseur est prêt à payer pour 1€ de bénéfice.

En général, le PER se situe entre 10 et 20. Au-delà de 20 ou de 30, cela signifie que l’action est survaluée. Et cela veut aussi dire que l’investisseur est prêt à payer 20€ ou 30€ pour 1€ de bénéfice de l’entreprise. Il anticipe les résultats à venir de l’entreprise.

Mais ce n’est pas général, il faut toujours comparer aux PER des autres sociétés du même secteur.

Le PER est un bon indicateur mais il ne prend en compte que les bénéfices d’une société à ce moment précis. Il ne tient pas compte du taux de croissance de l’entreprise. Pour cela, on va utiliser le ratio PEG, juste décrit ci-dessous.

  • Le ratio PEG

Pour trouver des actions à forte croissance, vous pouvez aussi utiliser le ratio PEG, également appelé Price Earnings to Growth. Ce ratio permet de comparer le ratio cours / bénéfice (ratio PER) par rapport au taux de croissance du bénéfice attendu.

C’est le célèbre investisseur Peter Lynch qui a popularisé ce ratio financier. Ainsi, selon lui, le ratio PEG d’une société qui est évaluée équitablement sera égal au taux de croissance. C’est ainsi que les investisseurs savent qu’une action de croissance a été évaluée équitablement. Si le ratio PEG est égal à 1, cela signifie que l’action est évaluée équitablement. S’il est inférieur à 1, elle est sous-évaluée et s’il est supérieur à 1, elle est surévaluée.

Le ratio PEG est un outil utile qui apporte des réponses à la question de savoir comment trouver des actions à forte croissance. Mais ce n’est pas le seul outil sur lequel il faut s’appuyer. D’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte, notamment le modèle économique de la société de croissance, ses performances passées et sa position dans le secteur dans lequel elle est placée.

  • Le bénéfice par action (BPA)

Le BPA est un bon moyen d’en savoir plus sur la santé financière d’une entreprise. S’il augmente au fil des années, nul doute que la société possède une bonne croissance.

Mais à lui seul, cet indicateur n’est pas suffisant. Il convient d’effectuer des recherches plus approfondies pour s’assurer que les chiffres du BPA reflètent bien une bonne santé financière.

  • Les bénéfices prévisionnels

De nombreux day traders et investisseurs à court terme accordent une attention particulière aux annonces de bénéfices prévisionnels, car elles peuvent avoir des effets immédiats et futurs sur le cours des actions d’une société. En fait, de nombreux investisseurs gagnent de l’argent en négociant les annonces de bénéfices.

Par exemple, lorsque les bénéfices prévisionnels d’une société sont plus élevés que prévu, le cours de l’action augmente souvent rapidement avant de redescendre dans les jours qui suivent. Cependant, des rapports positifs réguliers sur les bénéfices projetés aideront l’action à augmenter au fil du temps.

Quelques conseils avant d’investir dans la croissance

Avant d’investir dans la croissance, il est important de prendre en compte quelques éléments.

  • Faites vos propres recherches

Avec l’investissement de croissance, vous devrez faire des recherches pour éclairer vos décisions d’investissement. Pour trouver des entreprises avec un bon potentiel de croissance, il est important de passer du temps à rechercher des entreprises et à examiner leurs résultats ainsi que leurs bilans financiers.

Cela n’est pas très drôle si vous n’aimez pas ça, mais c’est essentiel si vous voulez faire le bon choix. Et une fois que vous aurez sélectionné vos entreprises, vous devrez suivre régulièrement leurs activités et leurs performances, afin d’adapter votre plan d’investissement en conséquence.

  • Définir votre tolérance au risque

L’investissement dans la croissance est une stratégie assez risquée, c’est pourquoi il est nécessaire de définir au préalable votre tolérance au risque.

Est-ce que vous êtes capable de garder votre sang-froid si la valeur de vos placements baisse ? Comment réagiriez-vous face à une baisse de 10%, 20% ou 50% de votre portefeuille ?Êtes-vous prêt à prendre beaucoup de risques s’il y a une chance d’obtenir un meilleur rendement ?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à ces questions, tout dépend de vos objectifs d’investissement, de votre situation financière et de votre situation personnelle.

  • Diversifier son portefeuille

L’approche growth investing est une approche risquée mais il est possible d’atténuer le risque en diversifiant au maximum son portefeuille. Vous pouvez diversifier en fonction de la taille de l’entreprise (small, mid et large cap), mais aussi en fonction du secteur d’activité et de la zone géographique de vos investissements.

N’hésitez pas aussi à diversifier entre différents types d’actifs financiers (ETF, obligation, OPCVM, etc..). L’objectif est d’investir votre argent dans différents domaines, afin que vos rendements ne dépendent pas d’un ou deux investissements seulement, ce qui signifie que le risque de tout perdre diminuera effectivement.

  • Pensez à long terme

Quand on choisit l’investissement dans la croissance et qu’on veut obtenir de bons rendements, il faut être patient. Il n’y a pas d’autres choix que de penser à long terme ou très long terme.

Par exemple, Amazon n’a pas connu le succès du jour au lendemain, il a fallu des années. Il en va de même pour Apple et Meta ! En fait c’est simple, plus vous restez investi longtemps, plus vous avez de chances d’obtenir des rendements positifs.

Par exemple, les personnes qui sont restées investies dans le FTSE 100 pendant une période de 10 ans entre 1984 et 2020 ont eu 89 % de chances de réaliser un gain.

Les avantages du growth investing

L’investissement dans la croissance peut être un excellent moyen de constituer votre patrimoine futur, mais avant de faire le grand saut, il est important de peser le pour et le contre de cette stratégie d’investissement.

  • Des rendements potentiellement supérieurs

Les actions de croissance débutent souvent en tant que small caps sur les marchés avec un potentiel de croissance énorme. Ce potentiel de croissance des actions growth offre aux investisseurs des rendements nettement supérieurs à la plupart des autres valeurs.

Prenons l’exemple d’Amazon. Si vous aviez investi 500 dollars dans des actions Amazon en 1997 à l’époque où c’était encore une small cap, et que 22 ans plus tard vous aviez conservé ces actions, vous vous seriez retrouvé à la tête d’une petite fortune de 568 620 dollars. Ce qui fait un rendement total de 113 000 % sur 22 ans.

  • Soutenir des jeunes entreprises

L’investissement dans la croissance est un bon moyen de soutenir les jeunes entreprises, car l’apport de fonds va aider les jeunes entreprises à se développer.

Si vous y réfléchissez, c’est aussi à cela que sert l’investissement : donner aux entreprises en phase de démarrage les fonds dont elles ont besoin pour se développer et peut-être changer le monde avec leur innovation. Et si ça marche, vous aurez des retours heureux à la fin !

Les inconvénients du growth investing

La stratégie growth investing comporte également des inconvénients qu’il convient de noter.

  • Des risques potentiellement plus élevés

Avec l’approche growth investing, il est possible d’obtenir des rendements nettement supérieurs, mais les risques sont également plus élevés. Si vous investissez dans une entreprise de croissance qui ne parvient pas à se développer comme prévu, vous pourriez vous retrouver avec une perte en capital.

L’investissement dans la croissance peut être une stratégie risquée, car il n’y a aucun moyen de prédire l’avenir – une nouvelle entreprise peut être performante aujourd’hui, mais sera-t-elle florissante dans dix ans ? Personne ne peut en être sûr et investir dans des entreprises en phase de démarrage est généralement une stratégie risquée, car elles peuvent ne pas être rentables pendant plusieurs années.

  • Pas de dividendes

De manière générale avec les actions de croissance, il se peut que vous ne receviez aucun revenu, également appelé dividende, car elles préfèrent réinvestir dans leur croissance.

En général, les actions de croissance utilisent leur flux de trésorerie pour le réinvestir, et elles ne distribuent peu voire aucun dividende à leurs actionnaires. Ne comptez donc pas sur des actions de croissance pour avoir des revenus récurrents, surtout si vous visez des revenus passifs !

En résumé : l’approche growth investing est-elle une bonne stratégie ?

L’investissement dans la croissance, ou growth investing, est sans doute une stratégie gagnante dans les phases de marché haussier comme les bull market. Mais il n’existe pas de stratégie optimale qui vise à obtenir les meilleurs rendements sans prendre un minimum de risque.

Le growth investing est souvent étroitement associé à d’autres sujets tels que l’analyse fondamentale ou l’analyse technique. Il existe de nombreuses stratégies de croissance utilisées par les investisseurs individuels et institutionnels.

⚠️ Avertissement : Les informations présentées sont données à titre informatif et ne doivent être en aucun cas considérées comme un quelconque conseil en investissement, ou une recommandation d’achat ou de vente. Les informations contenues peuvent devenir obsolètes avec le temps.
L'investissement dans des produits financiers (actions, ETF, OPCVM, etc..) est risqué par nature et doit s'envisager à long terme. Il est impératif que vous fassiez vos propres recherches avant toute décision d'investissement, ou rapprochez-vous d'un professionnel du secteur financier pour avoir un avis éclairé sur l’adéquation de ces investissements à votre situation personnelle.

Si vous avez aimé cet article, faites-le nous savoir !

4.5/5 - (2 votes)

As someone deeply immersed in the world of finance and investment, it's evident that the article delves into the realm of growth investing, also known as "investissement dans la croissance" in French. The article discusses various concepts and strategies associated with growth investing, providing insights for investors looking to navigate the dynamic landscape of the stock market. Let's break down the key concepts mentioned in the article:

  1. Growth Investing (Investissement dans la Croissance):

    • Growth investing involves selecting stocks of companies with attractive characteristics and significant growth potential in the short, medium, or long term.
    • Characteristics may include measurable factors such as sales and profit growth rates exceeding the market, as well as qualitative factors like strong customer loyalty, valuable brand, or a competitive advantage.
    • Growth stocks often align with future themes such as technology, renewable energy, or artificial intelligence.
  2. Value Investing (Value Investing):

    • Contrasted with growth investing is value investing, which focuses on undervalued stocks believed to have potential for future growth. These stocks often belong to cyclical sectors and have lower valuations.
  3. Key Factors in Choosing Growth Stocks:

    • The article emphasizes several factors when evaluating growth stocks, including the Return on Equity (ROE), Price-to-Earnings Ratio (PER), Price/Earnings to Growth Ratio (PEG), Earnings Per Share (EPS), and Future Earnings.
  4. Financial Ratios:

    • Return on Equity (ROE): Measures a company's efficiency in generating profits relative to shareholders' equity.
    • Price-to-Earnings Ratio (PER): Assesses whether a stock is overvalued or undervalued by comparing the current market price to the company's earnings per share.
  5. Price/Earnings to Growth Ratio (PEG):

    • Introduced by Peter Lynch, PEG factors in the expected earnings growth, providing a more comprehensive view of valuation compared to PER.
  6. Earnings Per Share (EPS):

    • Indicates a company's profitability and growth potential. Consistent increases in EPS suggest financial health.
  7. Future Earnings:

    • Anticipating and analyzing future earnings is crucial for growth investors. The article suggests paying attention to projected earnings announcements.
  8. Investment Strategies:

    • Do Your Own Research (Faites vos propres recherches): Emphasizes the importance of thorough research before making investment decisions.
    • Define Your Risk Tolerance (Définir votre tolérance au risque): Acknowledges the higher risks associated with growth investing and encourages investors to assess their risk tolerance.
    • Diversify Your Portfolio (Diversifier son portefeuille): Recommends spreading investments across different assets, sizes of companies, sectors, and geographic regions to mitigate risk.
    • Think Long Term (Pensez à long terme): Stresses the necessity of patience and long-term thinking when pursuing growth investments.
  9. Advantages of Growth Investing:

    • Potential for Higher Returns (Des rendements potentiellement supérieurs): Growth stocks may offer substantial returns, especially when investing in companies with significant growth potential.
    • Supporting Young Companies (Soutenir des jeunes entreprises): Investing in growth stocks contributes to the growth of young companies by providing them with the funds needed for development.
  10. Disadvantages of Growth Investing:

    • Potentially Higher Risks (Des risques potentiellement plus élevés): Acknowledges the higher risks associated with growth investing, including the uncertainty of future success for young companies.
    • No Dividends (Pas de dividendes): Highlights that growth stocks may not provide regular dividends, as companies often reinvest profits into their growth.
  11. Summary and Conclusion (En résumé):

    • Evaluates whether growth investing is a good strategy by weighing its pros and cons.
    • Emphasizes that there is no one-size-fits-all strategy and that investors should conduct thorough research and seek professional advice.

The article serves as a comprehensive guide for investors interested in growth investing, offering valuable insights into the strategies, considerations, and potential outcomes associated with this investment approach.

Growth investing : investir dans des actions de croissance (2024)
Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Nicola Considine CPA

Last Updated:

Views: 6360

Rating: 4.9 / 5 (69 voted)

Reviews: 92% of readers found this page helpful

Author information

Name: Nicola Considine CPA

Birthday: 1993-02-26

Address: 3809 Clinton Inlet, East Aleisha, UT 46318-2392

Phone: +2681424145499

Job: Government Technician

Hobby: Calligraphy, Lego building, Worldbuilding, Shooting, Bird watching, Shopping, Cooking

Introduction: My name is Nicola Considine CPA, I am a determined, witty, powerful, brainy, open, smiling, proud person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.